Obersalzberg

L'histoire d'une montagne

Avertissement

PUY_3597

En accord avec le Dr. Volker DAHM  
de l'Institut d'Histoire de Munich.
(Chef du projet Obersalzberg et Directeur scientifique de la documentation Obersalzberg)
Ce blog est destiné à faire connaitre l'histoire d'une montagne bavaroise. 

L'Obersalzberg.

En aucun cas, il ne portera de jugement sur les évènements qui se sont passés mais il sert à replacer le contexte historique et politique de cette montagne.
Ceci ne représente pas un pèlerinage ou autre voyage nostalgique d'une époque. 
Il s'agit d'une montrer le parcours d'une région.
Que le visiteur soit toujours conscient que malgré le temps qui passe, rien ne change à la culpabilité des dirigeants de l’époque. 
Il ne faut pas que cela tombe dans l’oubli.
Ce blog vous aidera à acquérir une vue d'ensemble de l'Obersalzberg et sur les transformations radicales que cette montagne a connu.
On s'efforcera ici de décrire intégralement l'évolution d'une région jadis si merveilleuse qui vit s'édifier des maisons et des routes et dont il ne subsiste à notre époque que quelques ruines et fragments que l'on peut visiter. 
Ce blog vous offrira une rétrospective intéressante sur le passé de cette montagne.

Posté par Claude Puystory à 00:00 - Situation - Commentaires [0] - Permalien [#]

Situation

Capture02

Capture01

Capture3

Une petite situation des lieux

Posté par Claude Puystory à 00:00 - Situation - Commentaires [0] - Permalien [#]

Sur la route de l'Obersalzberg (1ère partie)

Posté par Claude Puystory à 00:01 - Situation - Commentaires [0] - Permalien [#]

Sur La route de l'obersalzberg (2ème partie)

Posté par Claude Puystory à 00:01 - Situation - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le Centre de Documentation de l’Obersalzberg

Centre Documention

Le Centre de Documentation de l’Obersalzberg (Dokumentation Oberszalzberg) est une exposition permanente réalisée par l’Institut d’histoire contemporaine (Institut für Zeitgeschichte basé à Munich et Berlin)
Sa réalisation sur l'Obersalzberg près de Berchtesgaden a été confiée à l'Institut par l'Etat de Bavière.
L'exposition a été inaugurée le 20 octobre 1999.
C'est en 1923 qu'Hitler avait élu domicile sur l'Obersalzberg pour passer ses vacances.
Après 1933, il en fit une sorte de "deuxième capitale", d'où il gouvernait, quand il n'était pas à Berlin ou dans ses quartiers généraux.

PUY_1512

A la différence d’autres installations comparables (mémoriaux dans les anciens camps de concentration, musées consacrés à l’Holocauste, centres de documentation sur le nazisme) et des expositions temporaires sur le nazisme, le Centre de Documentation ne se limite pas à l’histoire locale ou à des extraits de la réalité historique, il met en perspective l’histoire de l’Obersalzberg avec les principaux aspects de la dictature nazie.
A ce jour, le Centre de Documentation de l’Obersalzberg est la seule exposition permanente à travers le monde à aborder l’ensemble des thèmes essentiels de la période nazie.

SC0018

Les thèmes suivants y sont abordés :
- L'histoire de l'Obersalzberg.
- Le mythe et le culte du Führer.
- Les principaux acteurs du régime.
- Le régime nazi et la société allemande ("Volksgemeinschaft").
- L'appareil de la terreur.
- La politique raciale, la persécution et l'extermination des Juifs, les génocides nazis.
- La résistance et l'émigration.
- La politique étrangère d'Hitler.
- La Seconde guerre mondiale.
- L'installation de bunkers sous l'Obersalzberg.
- L'Obersalzberg après 1945.

PUY_1438

L'exposition montre plus de 1000 photos, documents, affiches, films et enregistrements sonores, dont beaucoup sont mis à la disposition du public pour la première fois.
Le Centre de Documentation de l’Obersalzberg cherche à satisfaire les plus hautes exigences de la discipline historique, mais s’adresse aussi en premier lieu aux non-spécialistes en histoire. Son but est d’informer, de manière fondée scientifiquement mais compréhensible par tous, sur un passé historique complexe et riche en événements et, au-delà, de susciter la réflexion et l’analyse.

PUY_1434

Par-là même, il s’agit également de lutter contre l’extrémisme de droite, ancien et nouveau, qui tire sa force d’attraction, particulièrement à l’égard des jeunes, de la réactivation des fictions idéologiques et des slogans du national-socialisme.

Posté par Puystory à 00:10 - Centre de Documentation - Commentaires [0] - Permalien [#]

Implantation à partir de 1940

Aérienne (2)

01 - La maison militaire de Göring
02 - La maison de Göring
03 - Colline de Göring (Maison)
04 - Serre chauffée
05 - La maison de Bormann
06 - Caserne
07 - Kindergarten/Modellhaus (Jardin d'enfants)
08 - Hôtel Zum Türken
09 - Berghof De Hitler
10 - Garage de Platterhof
11 - Platterhof
12 - Gästehaus (actuellement le centre de documentation)
13 - Corps de garde principal
14 - Kampfhäusl
15 - Gutshof

bombingIWM_C5252nr

Obers30

Posté par Claude Puystory à 00:02 - Situation - Commentaires [0] - Permalien [#]

Historique

A_rienne__12_

A l'altitude de 1000 mètres, aux contreforts du Hoher Gall et du Kehlstein, on trouve l'Obersalzberg, une région de pâturages inclinés, beaucoup de bois et aujourd'hui beaucoup de broussailles sur des ruines funestes.
Que s'est-il passé à l'Obersalzberg  ?
Comme le nom nous indique, son intérieur contient un "Haselgebirge" énorme, un conglomérat qui contient du sel comme le résidu de la dernière période glaciaire.
Le sel est retiré à l'aide d'un procédé de lessivage.
Pendant des siècles, les habitants trouvaient du travail et de quoi vivre dans la mine de sel, ainsi on a construit çà et là des petits logements, des maisons, on a arraché quelques pâturages au bois et avec beaucoup d'efforts on arriva à une petite propriété paysanne.
Ainsi, on avait une légère colonisation à l'Obersalzberg, ici le fief "Bodnerlehen", les fiefs "Scheberlehen", "Beim Reiter", "In der Brandstatt".
Ce fut ainsi durant des siècles.
C'est seulement en 1877 que la première pension de famille fut construite, la pension "Moritz".

moritzmayerhofak

Peter Rossegger et Ludwig Ganghofer y entraient se restaurer, mais aussi la maison royale bavaroise et la famille de l'empereur autrichien.
D'autres gens connus s'y établissaient, ainsi le conseiller privé Carl von Linde, l'inventeur du procédé de liquéfaction, le fabriquant de pianos à queue Bechstein et le conseiller de commerce Winter de Buxtehude.
Celui-ci a construit une petite maison au-dessous du fief "Bodnerlehen" et l'a appelée "Haus Wachenfeld".
Avec cette maison la destinée de l'Obersalzberg commençait.
Après le putsch du 9 novembre 1923 et après sa captivité à Landsberg, Adolf Hitler s'était établi dans une maison en rondins au-dessus de l'hôtel Platterhof.
Petit à petit, il se prit d'amitié avec ses voisins, des amis et des partisans se souciaient de lui.
En 1927, Hitler acheta la maison "Wachenfeld" et il avait trouvé sa nouvelle patrie.
D'abord, tout restait comme par le passé, de mineures transformations complétaient la maison.

Posté par Claude Puystory à 00:01 - Situation - Commentaires [0] - Permalien [#]

la surface

Image8

Des fermes appartenant à une même famille depuis plus de 300 ans furent rasées, de même que des villas et des établissements touristiques.
L'Hôtel Klubheim de l'Association de retraite Arnold de Dresde, la villa Bechstein de la célèbre famille de fabricants de piano et d'autres propriétés furent annexés au patrimoine du parti.
En 1936, ce fut le tour de la pension Moritz, des 3 propriétés de l'Association des officiers de la Marine, l'Hôtel Antenberg, Ober- et Unterantenberg, de la pension Lindenhëhe ainsi que de 13 autres villas et fermes.
En 1937, le bilan de ces achats était le suivant :

img288

27 fermes, établissements touristiques et maisons particulières représentant une capacité d'hébergement.
428 personnes, des étendues de forêts et de prés de l'ordre de 262 hectares.
Plus de 400 personnes durent quitter la montagne.
Bormann fit clôturer sur une longueur de 27 km «le domaine du Führer» d'une superficie de 10 km2.
Il fallait être en possession d'un laissez-passer pour pouvoir y pénétrer.
Entre Berchtesgaden et l'Obersalzberg, on devait franchir pas moins de 3 postes de garde.

CCG001

Posté par Claude Puystory à 00:00 - Situation - Commentaires [0] - Permalien [#]

transformations

Obergaerial1936

Les grandes transformations commencèrent en 1933, cinq mois après son arrivée au pouvoir.
Hitler acheta la maison et la fit transformer.
Ses amis du parti vinrent le rejoindre par la suite et regroupèrent leur maison autour du »Berghof« de Adolf Hitler.
La loi du Reich concernant les biens ruraux héréditaires ne put empêcher la destruction de cette idylle.
Rudolf Hess fut chargé dans un premier temps d'acheter »en bloc« les maisons et les terrains environnants.
Les vieux fiefs furent rasés et leurs propriétaires, soumis en partie à des menaces ouvertes, se virent assigner un autre lieu de résidence.

Posté par Claude Puystory à 00:00 - Situation - Commentaires [0] - Permalien [#]

Il y a bien longtemps avant.........

La « Gnotschatt » de l'Obersalzberg se composait au début des années vingt de propriétés agricoles, d'auberges, d'hôtels et de sanatoriums.

Moritz_mayer

En 1877,  Mauritia (Moritz) Mayer une femme sûre d'elle et habile, avait acheté la maison de pierre et son terrain sur l'Obersalzberg et entreprit d'aménager une modeste pension de famille : La pension Moritz.
C'est avec elle que commença la réputation de l'Obersalzberg en tant que " station climatique".

moritzmayerhofak

A cette époque, l'Obersalzberg attirait de nombreux personnages célèbres qui venaient ici en villégiature d'été dont Richard Voss (né le 2 septembre 1851 à Gut Neugrape en Poméranie , décédé le 10 juin 1918 à Berchtesgaden) était un écrivain allemand.

Comme membre de l'Ordre de Saint-Jean, il participa à la guerre de 1870 et fut blessé.
Après avoir étudié les Lettres et la philosophie à Iéna et à Munich, il vécut alternativement au Königssee près de Berchtesgaden et à Frascati près de Rome où il fréquentait la colonie allemande.
Dans sa maison du Königssee, « Bergfrieden », il recevait de nombreux artistes et des aristocrates.
Son roman connu sous Zwei Menschen (deux hommes), qui traite de la vie de Judith Platter, fondatrice du tourisme à Obersalzberg, a été plusieurs fois porté à l’écran (entre autres en 1924-26 comme film muet, en 1930 avec Gustav Fröhlich et en 1952).

Platterhof__64_mod01
Au cour du temps, la pension Moritz, deviendra le Platterhof (fin de la guerre) ensuite, l'hôtel Généralm Walker (occupation américaine) pour être détruit en 2002.

Posté par Claude Puystory à 00:00 - Platterhof - Commentaires [0] - Permalien [#]